Notre projet global
     Création d’un lieu de vie pour :
  • Une Autonomie alimentaire.

  • Une Autonomie en énergie.

  • Redynamiser le tissus rural.

  • Une Autonomie financière.

  • Un habitat participatif intergénérationnel

  • Diversité sociale, acceptation de l’individu en tant que tel.

  • Un bouillon de culture (1)

  • Sociocratie (2)

  • Ecologie

 

Projet Maraîchage 

 

Objectifs :

-Obtention de la Certification « Nature et progrès »

-Respect du vivant sous toutes ses formes ( l‘Homme, l’Animal et le Végétal)

-Produire des aliments sains pour l’homme et la planète.

-Favoriser les circuits courts et équitables.

-Ne pas dépendre des produits issus du pétrole (Objectif Zéro Émission )

-Résistance aux groupes de semencier.

- Zéro Gaspi

- Favoriser la biodiversité sauvage et domestique

 

Mise en Œuvre :

Cultiver sur une surface à taille humaine , soit 1 Ha en s’inspirant de la méthode du Jardin maraîcher de Jean Martin Fortier .

 

Cette méthode permet de travailler sans avoir à investir dans une mécanisation lourde et coûteuse limitant ainsi l’utilisation de produit issu du pétrole et donc les émissions de gaz à effet de serre .

 

Cela permet aussi de travailler en planche permanente limitant ainsi le travail du sol et donc faciliter le maintien d’un sol vivant. On peut donc parler de maraîchage sur sol vivant.

 

De plus cette méthode est respectueuse de l’homme en facilitant son travail et améliorant son confort de travail et de vie (Moins d’heures à passer dans les champs pour dégager une marge décente ). Limiter les intrants ( engrais, terreau, eau, paillage plastique ) en utilisant de façon durable les ressources présentes sur l’Eco-lieu.

 

Les produits issus de la culture seront valorisés uniquement en circuits courts ( habitants de l'Eco-lieu, Amap, vente à la ferme, vente sur les marchés locaux et approvisionnement de commerces de proximité sans passer par une coopérative, livraison chez les particuliers isolés).

 

Les légumes et les fruits seront cultivés en respectant la charte de « Nature et progrès » , sans chercher à avoir le Label AB (Agriculture biologique européen).

 

Les produits issus de la ferme seront vendus à leur juste prix sans chercher à correspondre au prix d’un marché fixé par l’offre et la demande.

 

Dans un premier temps l’utilisation de machine thermique sera nécessaire mais peu à peu certains travaux se feront avec l’aide de la traction animale (âne), tout en respectant le bien-être de celui-ci.

Aucune semence  hybride ne sera  utilisée et les variétés locales seront  privilégiées  ce  qui  permettra

à terme de pouvoir être autonome en semences et en plants en  produisant des  semences  paysannes.

Aucune  des  productions  ne  sera  gaspillée,  les invendus  seront  soit  transformés  sur l ’Eco-lieu

(soupes, conserves, coulis, lacto-fermentations) ou offert à des associations.

 

Enfin des espaces sauvages seront aménagés au cœur du jardin maraîcher  pour  laisser  une  grande

place  à  la  faune  et la  flore  autochtone  et un  choix  de variétés  des  légumes  cultivés  se  fera pour

préserver ces variétés et offrir au consomm’acteur une diversité non normalisée.

 

Note : Une part du jardin sera expérimental pour développer à terme une forêt jardin.

(1) Un milieu où foisonne les idées.

(2) Une personne = Une voix